Adam et Ève

Adam et Ève

Jean Grosjean


Adam s'est figuré qu'il avait entendu bruire des paroles. Il a ouvert les yeux sur los angeles luminosité d'un jardin. Des lueurs d'ombre se mêlaient à l'éclat des reflets. Il a tendu l. a. major, il a touché une feuille de géranium et il en a senti l'odeur. Est-ce qu'une locomotive n'avait pas longuement sifflé dans los angeles nuit d'un tunnel ? Est-ce que les débardeurs n'ont pas crié en langue inconnue ? Et on est jeté là. Adam s'imaginait un passé mais il respirait los angeles présence d'une feuille. Il a regardé briller les buis et se pencher les roses. Des cailloux scintillaient sur le sol. Il a levé les yeux vers les frondaisons à travers lesquelles transparaissaient des fragments d'azur. Quand les doigts de los angeles brise lui ont frôlé los angeles joue, il s'est dressé mais elle était partie. Adam aussi seul que le Crusoé. Seul et pas seul à reason des bruissements de brindilles. Et puis il y avait cette lumière du soir dont parleront Moïse et Zacharie.

Show sample text content

Download sample