Job, mon ami

Job, mon ami

Bronislaw Baczko


Les Lumières, depuis quelque temps, sont chargées rétrospectivement de tous les maux, au prétexte qu'elles auraient, par un culte optimiste de l. a. Raison, enclenché le déchaînement des tragédies sans précédent de notre siècle. l. a. réalité historique fait apparaître les Lumières sous un tout autre jour : traversées par des tensions morales et des oppositions intellectuelles où se joue los angeles validité des promesses de bonheur en regard de los angeles fatalité du mal.

Dans une histoire désormais désacralisée, devenue l'œuvre de los angeles seule humanité et que los angeles Faute et l. a. Chute ne marquent plus à ses origines, le mal est privé de fondement. Mais il n'est pas exorcisé pour autant. ethical, social, body, il demeure, malgré les progrès de l'esprit humain, inéluctable, identique à lui-même par-delà l. a. diversité des formes et des voies qu'il emprunte. Cet écart irréductible, les Lumières le mesurent à l'aune de leur quête obstinée des moyens, contradictoires censés le réduire : confirmation de l'autonomie morale de l'individu ou nostalgie de los angeles norme perdue ; confiance dans los angeles nature bonne de l'homme ou résignation devant l. a. capacité de ses semblables à ériger leur malheur en système ; relativisme culturel ouvrant à un pluralisme ethical ou exigence d'universalité des valeurs fondamentales ; utopie volontariste d'une Cité juste ou réformisme pragmatique atténuant les injustices ; aspiration légitime des hommes à inventer et construire leur bonheur ou constat amer qu'à jamais des humains, activity est l'ami et le prochain.

Show sample text content

Download sample