Rien ne s'oppose à la nuit

Rien ne s'oppose à la nuit


"Ma famille incarne ce que l. a. joie a de plus bruyant, de plus spectaculaire, l'écho inlassable des morts, et le retentissement du désastre. Aujourd'hui, je sais aussi qu'elle illustre, comme tant d'autres familles, le pouvoir de destruction du verbe, et celui du silence."

Après No et Moi et Les Heures souterraines, Delphine de Vigan nous suggest une plongée bouleversante au cœur de los angeles mémoire familiale, où les souvenirs les plus lumineux côtoient les secrets and techniques les plus enfouis. Ce sont toutes nos failles et nos blessures qu'elle déroule ici avec strength.

Marianne Epin réussit cette functionality de donner autant d'intensité aux souvenirs lumineux qu'évoque Delphine de Vigan que de profondeur aux silences qui les entourent, et peut-être en dénoncent l'éclat trompeur.

Show sample text content

Download sample